Accueil > Blogue > Le marché de la revente de Montréal ne s’essouffle pas en octobre, malgré la deuxième vague

Le marché de la revente de Montréal ne s’essouffle pas en octobre, malgré la deuxième vague

03 nov. 2020

« Avec une hausse historique de 37 % des ventes en octobre, la RMR de Montréal confirme une forte progression de ses ventes et une baisse toujours substantielle des inscriptions en vigueur dans les secteurs périphériques à l’île », constate Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ.


Faits saillants du mois d’octobre


  • Très fortes progressions pour plusieurs marchés périphériques, notamment Vaudreuil-Soulanges (+63 %), la Rive-Nord (+52 %) et Laval (+38 %), et tout aussi remarquables pour Saint-Jean-sur-Richelieu (+33 %), la Rive-Sud (+31 %) et l’île de Montréal (+29 %).

  • Les immeubles à revenus (plex) et la copropriété ont tous deux connus la plus importante croissance des ventes (+37 %), dépassant de très peu l’unifamiliale (+36 %).

  • Hausse plus marquée des inscriptions en vigueur de la copropriété (+12 %) et des plex (+3 %), du jamais vu depuis 2014 pour cette période, contrastant avec l’unifamiliale qui est toujours en forte baisse (-35 %).

  • Les prix médians continuent de connaître des augmentations très importantes : l’unifamiliale (+21 %), la copropriété (+16 %) et les petits immeubles à revenus (+12 %).

  • Nombre record de visites sur le site centris.ca, soit une hausse de 71 % comparativement à la même période l’an passé. Cette plateforme technologique permet notamment les visites libres virtuelles et les visites interactives privées, un avantage pour les professionnels du courtage immobilier et leurs clients.



Retrouvez ici le contenu original
Partager

Rémy Beauchamp, ing.

Courtier immobilier résidentiel dans le Grand Montréal

514 808-3466